lundi 10 décembre 2012

jeudi 13 septembre 2012

Exposition Séverine Loisel ::::::::::::::::: Paris Septembre 2012


Si ce message ne s'affiche pas correctement consultez-le en ligne


 

 

Chers Amis,

 

Une nouvelle expo à Paris dans deux semaines seulement, en compagnie de Madeleine Tézenas, sculpteur.

Je serais ravie de vous présenter mes derniers tableaux; quelques embruns, un peu de mer, de l'horizon et cette lumière si singulière à la Bretagne

 

Une belle énergie que j'espère partager avec vous

 

Vous pouvez accéder à des albums en ligne, via mon site severineloisel.com; la nouvelle version avec les derniers tableaux sera en ligne le 20 septembre

 

Partagez l'info sans hésitation, si vous pensez que certains de vos amis pourraient être intéressés

 

L'exposition dure 15 jours jusqu'au dimanche 7 octobre inclus

 

A très bientôt

 

Séverine

 

Partager : Partager sur facebook Facebook   Publier sur twitter Twitter   Partager sur LinkedIn LinkedIn   Partager sur Viadeo Viadeo   Envoyer à un ami Envoyer à un ami  

 

 

 

 

Si vous souhaitez ne plus recevoir de mèls de notre part, veuillez me retirer de votre liste de diffusion

 

 

 

 

 


mercredi 15 août 2012

Le Pardon de Notre Dame de la Miette

Ce soir, il. 'y aura pas de moules pour tout le monde, sur la cale de la Landriais
Que du bonheur !

vendredi 29 juin 2012

Enfin l'été !

La tente à retrouvé sa place dans le jardin de la Haute Flourie. Une invitation que je ne vais pas laisser seulement aux enfants...

jeudi 21 juin 2012

DD'

Un nouvel habitant à la maison, qui me surveille pendant les travaux de jardinage. Merci à PY Jamaux pour cette nouvelle sculpture. Ça me rappelle la Galerie des Vélos Bleus... Un brin de nostalgie

dimanche 27 mai 2012

Après le bain...

Le soleil donne
Le désir d'un plongeon est irrépressible
La fraîcheur de l'eau est salvatrice
On retrouve le bonheur de l'été
Enfin
Et une Beerlao accompagnée d'un bon polar fournissent les bons ingrédients de cette fin d'après midi

jeudi 1 mars 2012

L'écluse du bassin Vauban : 20m de visi

Ouf ! Special dedicace to Belasie



La Haute Flourie, Saint Malo, le 29 février

Et voilà ! la vie quotidienne a repris ses droits. Difficile de composer, difficile de conserver le même état d'esprit, la même sérénité qui ont marqués ces deux mois passés avec l'instant pour seul horizon.
Je ne pouvais pas rester sur les premières impressions du retour qui, par nature, sont souvent mélangées et compliquées. La vie de la maison et de nouveaux projets nous emportent déjà vers l'avenir. Un avenir dont le terme consiste notamment à programmer un nouveau voyage. Le débat autour de de la prochaine destination est déjà une façon de rester connectés au voyage et au bonheur qu'il nous apporte. C'est un fait acquis pour tous.

En attendant, nous sommes allés faire le plein de courses chez Belasie afin de retrouver les saveurs que nous avons le plus aimées. La beer Lao est un clin d'oeil, comme les prawn crackers d'ailleurs. Revenir avec du lemon grass, de la papaye verte, différentes racines ou du riz gluant dans son caddie est beaucoup plus exaltant. Nous allons enfin pouvoir essayer notre kit de cuisson à sticky rice ce soir, en provenance directe de Vientiane. Pour infos, on trouve les mêmes, en bambou, dans ce supermarché ! Au moins, nous n'aurons pas besoin de retourner au Laos pour renouveler ces accessoires, à la durée de vie limitée.

Mais déjà, entre deux journées bercées par un brouillard qui blanchie la lumière et assourdi le reste, nous profitons de beaux soleils hivernaux, qui font éclater la couleur et l'odeur du mimosa. Avant l'arrivée du printemps, c'est le signe des travaux d'extérieur : terrassement, plantation, aménagement du jardin et réflexion sur de nouveaux éléments décoratifs.







On ne molli pas !









Surtout, on ne saurait passer à coté de la prochaine grande marée qui a lieu le we du 10 mars. Avec des coefficients supérieurs à 110, le spectacle promet d'être grandiose. Lors de notre retour d'Inde, c'est aux Hébiens que nous avions passé la journée. J'en ai gardé quelques belles photos. Cette année, l'objectif consiste à mettre le Malamock à l'eau et inaugurer la saison par une belle promenade dans la baie de Saint Malo. Si les conditions sont mauvaises,  nous profiterons du spectacle de la rive, a fortiori si la houle et le vent viennent muscler la mer, aux abords de la digue.










Je m'arrêterais sur une toile que j'ai eu plaisir à retrouver sur l'un des murs de la maison. Séverine a repris le chemin de son atelier... on attend la suite !

Posted by Picasa

mercredi 29 février 2012

Eclectique n°4 : merci !



Bon, Ok, les photos sont trop petites pour qu'on puisse lire l'article. Mais ceux qui voudraient pousser plus loin pourront acheter ce somptueux magazine... qui nous le rend bien; merci ! !










Posted by Picasa

lundi 20 février 2012

Aterrissage

La Haute Flourie, Saint Malo, le 19 février...

Un crane de pirate, figé dans la pierre, regarde l'archipel des îles Chausey, au loin !



Il fait froid. Et ce ne sont pas seulement les températures. 
La semaine qui se termine a été laborieuse, voire difficile
La bulle dans laquelle nous avons vécu a éclaté : chacun renoue les liens délaissés pendant le voyage. Retour à la réalité du quotidien.

Dune nous a accueilli comme si nous nous étions quittés depuis quelques heures. Elle vient se nicher devant la cheminée, et Marguerite fait plus ample connaissance avec elle. Le jardin n'a pas souffert. Ce faisant, il est temps de programmer les travaux d'entretien avant que le printemps ne frappe à la porte : élagage, terrassement et élargissement de la zone de stationnement, aménagement d'un terrain de pétanque, et j'en passe.

Les discussions ne sont pas si ouvertes qu'on voudrait bien l'imaginer. On peut montrer les photos, raconter quelques anecdotes, mais peu de personnes peuvent se figurer la réalité de ce que nous avons vécu. Sur place, j'étais dans l'évidence. Ici, je redécouvre des impressions que j'avais déjà éprouvées à notre retour d'Inde : si on a pas été sur la route dans des conditions comparables, ce n'est pas si simple à imaginer.

Bref...

Je ressors la 2 CV, qui démarre heureusement au quart de tour, pour faire mon petit tour. D'abord Solidor, à l'origine de notre ancrage à Saint Malo ... La lumière est belle, même sous un ciel grisonnant. 
Je file ensuite chez Jean-Pierre, Comarin, sur l'esplanade du port des Bas Sablons. On y trouve tout les accessoires du plongeur, et quelques bons tuyaux en prime : on me dit notamment qu'il vaut mieux attendre que l'eau se réchauffe avant de retourner au fond, au mois de juin par exemple. Je repars un peu dépité, mais en sachant quelles palmes m'acheter. Le moteur ronfle lorsque je m'élance à l'assaut d'Intra Muros, en passant au-dessus des écluses. La fête foraine de la Sainte Ouine est encore là, me barrant le passage, et m'obligeant à rentrer dans les remparts. Je croise quelques visages connus; les sourires sont amènes. Ça fait du bien. Je sors enfin par la porte Saint Vincent, direction la Chaussée du Sillon. C'est toujours la plus belle baie du monde. Un peu de chauvinisme ne peut pas nuire; surtout quand il s'agit d’atterrir dans les meilleures conditions.
Pause prolongée




Retour vers le port et l'un des chantiers navals, où je retrouve Rapha, qui poursuit la rénovation de la Madeline. J'aurais l'occasion de revenir sur ce beau bateau, en prenant le temps des détails. Sous ce toit de taules, on ne peut pas dire que les conditions de travail soient idéales (la lumière non plus d'ailleurs, pour les photos)





A ces cotés, je découvre un Muscadet entièrement désossé; peut-être aurais-je l'occasion de suivre aussi l'avancée des travaux. 

Nous buvons un caoua bien chaud, en compagnie de Jeff; l'occasion d'évoquer ces périples à moto au Laos, histoire de me rafraîchir la mémoire, débordante encore, et désireuse de s'épancher.


Dimanche midi. Les petits déjeuners sont terminés. Nous filons vers la Guimaurais. Là, à l'abri de la Perle Noire, nous savourons une bonne soupe de poissons et quelques crevettes. Le paysage est splendide. A main gauche, l'Ile Besnard cache l'entrée du Havre du Lupin. Devant nous, la grande plage et les rochers où nous irons peut-être chasser avec les garçons cet été. A main droite, la plage butte sur la Pointe du Meinga; sans doute mon spot favori entre tous. De là, je distingue Chausey, où je rêve d'aller jouer au Robinson quand les jours seront plus longs et plus chauds; de là, je surplombe la baie de Saint Malo d'un coté et de l'autre les plages des Dunes du port et l'anse de la Touesse, séparée par le Pointe des Grands Nez.

Tous ces paysages m'aspirent et me ramènent aussi bien aux nombreux souvenirs qu'ils habitent qu'à ceux à venir.

Décidément, c'est quand même bon de revenir à la maison...

Posted by Picasa