jeudi 22 décembre 2011

TGV Lille Europe 5780 – 16h, le 22 décembre 2011



Notre voyage doit durer 25 heures ; il en reste 22 ! Cela pourrait sembler long, mais le trajet est plutôt sympa : ainsi le train est parti de Saint Malo, et nous emmène directement à Roissy Charles de Gaulle. C’est un luxe appréciable de pouvoir contourner  la cohue parisienne, ses métros encombrés et ses mines renfrognées (j’en ai fait partie). Le passage de Montparnasse à l’aéroport n’est quand même pas de tout repos, surtout alourdi de nombreux bagages, dont une poussette. Nous savourons donc cette mise en bouche, avant peut-être, de devoir affronter la grève des agents de sécurité. Ça,  c’est pour le piment. Mais il semblerait que des CRS les remplacent aujourd’hui, ce qui nous permettra de partir en temps et en heure. Et quelle ne fut pas ma surprise de tomber  sur mon copain Marc, grand reporter devant l’éternel, en train d’assurer son direct pour iTélé – Canal+ ; une dernière bise, après avoir croisé Nicolas et Patricia, venus nous faire un petit coucou sur les quais à Rennes. La suite est aussi sympa puisque nous embarquons sur Air India, avec une escale à New Delhi, comme un clin d’œil, ou « un passage de plat », de notre précédente destination pour bénir notre séjour à venir en Thaïlande et au Laos.
Par ailleurs, ce temps-là compte aussi pour effectuer la coupure, pour enfin se retrouver dans la déconnection (plutôt difficile pour Edgar).  C’est le temps de la transition, du passage, et de la mise en abîme aussi. La richesse et la densité du voyage viennent beaucoup,  pour moi en tout cas,  du dépouillement, d’une certaine capacité à se mettre à nu.
Il faudra faire avec la tribu ; quatre ans après l’Inde, les enfants ont grandi et revendiquent leur place. Ils ne veulent  plus accepter de se laisser emmener  comme des petits chiots. Il faudra faire avec une situation personnelle qui est  plus encombrante que lors de nos précédentes expéditions. A tel point que je ne suis même pas sûr d’être assez disponible pour animer ce blog.

Que dieu nous protège sur la route et dans nos estomacs !