samedi 31 décembre 2011

Chiang Maï - last day !

Le panneau qui est là signifie : "sortie"






Car nous sommes le 31 ! Ce soir nous allons dire adieu à cette année 2011. Une bonne année pour nous, bien chargée avec l'arrivée de Marguerite et les derniers chantiers de rénovation de la maison. Avec ce voyage en Asie, nous refermons un chapitre qui nous aura occupé depuis l'expédition en Inde. Quatre ans pendant lesquels nous nous sommes consacrés à la maison, pendant lesquels les enfants ont grandi et nous vieilli.

Ce soir, c'est la fête : une grande scène a été érigée sur les bords des douves. Des écrans géants diffusent des images des chanteurs et des animations graphiques pour exprimer les voeux de Chiang Maï. Les rues avoisinantes sont bloquées et envahies de marchands; toutes sortes de nourritures sont disponibles à profusion; la musique inonde les trottoirs au gré des bars et restaurants qui  se succèdent. Le long des douves, on achète pour quelques baths des lampions géants. On les tient d'abord pour que l'air chaud leur permette de s'envoler vers le ciel, qui est maintenant constellé d'étoiles qui bientôt s'éteignent.... Dans quinze minutes, les douze coups de minuit sonneront et des pluies de pétards et autres feux d'artifices réveilleront probablement Marguerite. Yeepeeeee !!

Pour cette dernière journée, nous nous sommes rendus dans les restaurants qui nous ont le plus marqués, avec une mention toute spéciale pour ce vietnamien dans lequel nous avons goûté tous les plats de la carte ; hot salad mango, fried mieng, le pho absolument délicieux (le bouillon étant servi à part), hot lemon grass salad, et j'en passe.


On retiendra aussi la culture du café, qui semble faire partie des rituels ici. On a évité les Starbucks pour se concentrer sur des coffee shop dans lesquels les enfants ont découvert le café au lait glacé et différentes variétés de thé glacé. Evidemment, nous ne faisons plus attention aux glaçons, qui refroidissent agréablement nos boissons, jusqu'à la Singha Beer !
Mention spéciale pour le Coffee Republic, un vieux Dodge tellement bien aménagé avec son percolateur et sa déco "so nice"




A côtoyer les enfants, j'ai l'impression que nous ressemblons déjà à ça, mais c'est pas si mal.



C'était une première semaine, pleine d'ajustements, pas si sereine que ce à quoi je m'attendais. Et c'est vrai pour chacun d'entre nous, hormis pour Marguerite qui jouit toujours d'une attention constante de la part de tous, y compris de nos hôtes. Bref, nous nous retrouvons peu à peu, jouissant de cette intimité dans un environnement que nous savons nous appropriés je crois; essayant de profiter de ces instants qui ne dureront pas mais qui resteront, je l'espère, gravés dans nos mémoires comme ceux d'une grande complicité.

Nous avons fixé les modalités du programme des prochains jours. Nous avons rejeté la formule du package qui nous aurait permis de voyager "organisé" jusqu'à Luang Prabang et préféré l'inconnu des étapes. Une concession toutefois avec l'option du mini bus pour nous rendre demain à la frontière au lieu du bus standard. Une fois sur place, trouver un logement avant de franchir le Mékong, obtenir les visas et des billets pour embarquer sur un "slow boat", qui nous emmènera à Luang Prabang en deux jours. 

Heureusement, nous avons pu réserver une guest house en arrivant là bas, pour deux jours, afin de voir venir.

Le moment est suffisamment singulier, vu d'ici, pour exprimer le bonheur que nous avons aussi à parsemer nos marches de pensées pour les uns et les autres. Ce n'est pas un vain mot, ce soir, loin de tous, que de vous souhaiter le meilleur pour cette nouvelle année


Posted by Picasa