samedi 11 janvier 2014

Ce sera finalement Puri, dans l'Orissa




Main Bazar road, near New Delhi Railway station, 20h, samedi soir


Voilà le quartier que nous avons arpenté pendant ces quelques jours à Macleod Gang. Au bout de chaque route, la montagne et son air pur. Nous sommes montés à 2200 mètres, jusqu'à Dharamkot. Et puis voilà, ce froid qui nous étreint, qui nous ralentit, et ces faiblesses gastriques que nous avons tous associées à des momos mal digérés.

C'est sans remords que nous prenons la direction du Bus Stand pour reprendre la route de Delhi. Sans commentaire.

On garde quelques clichés en passant de l'une des Royal Enfield, ces motos qui font figure de mythes à travers les ages, et dont tout matadore veut pouvoir s'affubler. Par comparaison on voit maintenant beaucoup moins de voitures Ambassador, qui ne font sans doute plus le poids face aux japonaises Suzuki, notamment.


Ou de cette boucherie qui figure assez bien le modèle d'échoppes alimentaires de rue dans notre quartier.




Bon, le clou de la journée, c'est évidemment notre arrivée ce matin à 5h30, et notre course pour arriver le premiers devant le guichet dédié aux étrangers. Deux heures au courage pour connaitre la délivrance : savoir enfin quelle sera notre prochaine destination. Et après une consultation quasi exhaustive des trains à destination de Varanasi, et de nos possibilités pour en partir vers le sud, nous devons nous résoudre à choisir autre chose : ce sera Puri, sur la côte Est, au centre de l'Orissa. On m'annonce un départ à 22h40 et une arrivée à 5H25; je me réjouis de la brièveté de ce trajet, mais le préposé réfreine ma joie en m'annonçant que l'arrivée est pour le surlendemain, soit deux nuits dans le train.
C'est ainsi ! essentiellement quand on n'a rien prévu et qu'en arrivant au guichet, on sait qu'il faut établir une liste d'options qui peuvent nous emmener à des centaines de kilomètres, c'est à dire ici dans des pays presque différents.

Nous sommes maintenant pratiquement largués, à l'aise dans la rue, pas loin du poisson dans l'eau. C'est chouette ! et ces 32 heures de train s'annoncent à l'avance comme une nouvelle expérience très riche. L'apprentissage de la route en somme et de beaucoup de partages pour nous...