dimanche 5 janvier 2014

Du musée d'art moderne à Hauz Khaz Village

Hotel Shelton, Main Bazar, Pahar Gang

Quelques photos, mais trop peu de débit pour gérer correctement le transfert, et je n'ai pas vraiment le goût d'attendre. 
Il faudra à nouveau se contenter d'un descriptif pauvre et sec de la journée !

Les vidéos de Théodore eussent été plus appropriées pour restituer les ambiances que nous avons traversées; en particulier dans les cuisines de rue où nous avons décidé de nous arrêter, après nos relatives déconvenues gastronomiques, dans des restaurants par trop orientés vers une clientèle internationale.

Nous avons donc commencé par un bon masala dosa, accompagné du tchaï traditionnel. Nous étions prêts pour notre première destination : le musée d'Art Moderne de Delhi. La description du Routard n'était pourtant pas très engageante, mais nous passâmes outre pariant sur notre empathie pour l'art. Inaugurée par Sonia Gandhi en 2009, les nouveaux bâtiments, situés à proximité d'India Gate, abritent une large collection des plus hétéroclite. Mais au lieu d'une impression mitigée, nous fûmes surpris par de belles découvertes, et au bout d'une heure et demie, les enfants commençant à prendre trop de place, nous précipitâmes notre sortie. Les conditions de visite sont excellentes, en particulier dans les dernières salles, riches des dernières acquisitions, où nous étions quasi seuls.
Afin de continuer notre promenade dans New Delhi, nous décidâmes de nous diriger vers l'un des nouveaux quartiers branchés de la ville, Haus Khaz. Composé d'un entrelacs de ruelles lovée autour d'un lac, celui-ci est largement piétonnier. Dimanche est jour férié, et la foule se presse néanmoins aux abords de ce havre de paix. Les voituriers qui gèrent le trafic sont tout à leur affaire, arborant fièrement le fil de fer qui sert à garder les dizaines de clés de voiture dont ils ont la charge. Plusieurs de mes photos seront prises lors de cette déambulation : des tags pour l'essentiel, qui illustrent à nouveau l'émergence d'une culture urbaine moderne dont les repères culturels se retrouvent dans tous les grands centres urbains, teintés néanmoins, et c'est ce qui fait leur intérêt le plus souvent, par la culture dont ils sont issus.

Malgré une pause tranquille dans l'hotel "the Rose", à l'ambiance très cool, nous revenons vers Pahar Gang la populeuse. Marguerite s'endort dans les bras de sa maman; nous nous prenons à regretter la poussette, car déjà, son poids se fait sentir. Quelques bonnes brochettes de Chicken Tikka accompagnée d'une Veg Salad nous remettent d'aplomb pour aborder cette deuxième et dernière nuit à Delhi: en effet, les billets de bus (touriste) pour Macleod Gang (la mecque des hippies, dixit le Routard) sont pris pour demain soir.

Promis : les photos vont suivre...